Automne et méditation sur la mort
Quel est le vrai sens d’une vie ? Clarifiez vos priorités et cultivez un sens de ce qui compte vraiment, dans cet atelier de 2h de méditations et d’échanges autour de notre propre mortalité.

…ou s’abonner à la newsletter

Méditer sur sa mort pour apprendre à vivre

Votre problème, c’est que vous pensez avoir le temps. – Jack Kornfield

Pour nous qui sommes né·es sur cette Terre il n’y a qu’une seule absolue certitude : nous allons mourir un jour.

Or tout dans notre culture moderne est fait pour nous en détourner – quand tout va bien, il est facile d’oublier que notre vie aura une fin.

En méditant sur notre mort avec douceur, nous venons progressivement laisser infuser dans nos vies que nous avons un temps fini devant nous. Nous apprécions alors toute la valeur de ce que nous avons maintenant, et nous gagnons en clarté sur ce qui est important pour nous.

Nous y gagnons la lucidité de poser la question – comment voulons-nous vraiment vivre notre vie ?

Les prochaines dates

Le Bouddha recommandait de contempler tous les jours sa mort et celle des autres. Les romains pratiquaient Memento Mori (« Souviens-toi que tu vas mourir »), ainsi que les stoïciens, les soufis, les samurais japonais, la chrétienté, l’islam, l’hindouisme…

Les sessions en présentiel ont lieu à Lyon, proche du métro Saxe Gambetta.

👉️ Pas de date qui convienne ?  Abonnez-vous pour recevoir un mail à l’ouverture des prochaines

Le format de l’atelier

L’atelier dure environ deux heures – nous aurons des temps d’échange et partage autour de la mortalité, nous verrons une technique pour se ressourcer et ajuster l’intensité de notre expérience, une méditation guidée de 35-40 minutes et du temps d’intégration.

Le prix de l’atelier suit une fourchette selon vos moyens :

  • Standard, 15€ – le tarif de base, qui permet aux ateliers de perdurer
  • Solidaire, 10€ – si le prix Standard ne vous permettrait pas de participer
  • Mécène, 20€ – vous permettez aux participant·es Solidaire de venir. Merci beaucoup !

Est-ce que cet atelier de méditation sur la mort est pour moi ?

Étonnamment, loin d’une pratique lugubre ou morbide, c’est une vraie joie qui peut jaillir de la contemplation de notre mortalité, mêlée de clarté et d’appréciation profonde pour notre présent !

Le sujet n’est cependant pas anodin et la pratique peut amener des émotions intenses, et n’est pas toujours adaptée.

Un bon marqueur est de vérifier l’effet de la pratique : apporte-t-elle un sentiment de lâcher prise, de réveil et d’appréciation, ou un fatalisme, du nihilisme et de la dépression ? Si c’est le second, mieux vaut faire une autre pratique pour le moment (l’amour bienveillant est traditionnellement un bon antidote, ou une autre des méditations guidées proposées sur ce site) et revenir à la contemplation de la mortalité plus tard.

Cette pratique n’est pas appropriée en cas d’épisodes dépressifs en cours ou fréquents –  le formulaire d’inscription vient poser plusieurs questions pour aider à cerner votre situation. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des interrogations.

⚠️ Notez que cet atelier n’est pas une thérapie, un traitement psychiatrique ou un travail d’intégration spécifique sur le deuil, et que je ne suis ni psychologue ni psychiatre. Si je reste joignable après l’atelier en cas de besoin, il n’y a pas d’appel d’intégration automatiquement prévu ensuite. Il est important que vous vous sentiez à l’inscription en mesure de prendre la responsabilité complète de la gestion psychologique de votre expérience.

…ou s’abonner à la newsletter